Coaching de vie

 

A propos du Coaching

On distingue 4 dimensions de Coaching (tiré de « Le métier de Coach », François Délivré) :
– Le coaching centré sur la personne ou « Coaching individuel ». Ce type de coaching s’intéresse aux problématiques individuelles, c’est à dire qui n’engagent que la personne elle-même.
– Le coaching centré sur les relations ou au « niveau interindividuel ». Si la problématique à traiter peut  être liée à une difficulté provenant essentiellement de la personnalité du coaché, ce peut-être aussi la relation elle-même qui dysfonctionne ; ou du moins une approche par la relation peut-elle être conduite. Le coach utilisera des outils appartenant aux approches comportementalistes et systémiques.
– Le coaching de managers, centré sur le management ou au « niveau du groupe ».Là aussi la problématique peut relever de la personnalité même du coaché. Cependant il peut aussi s’agir d’une difficulté liée au groupe que manage le coaché. Le coach ne l’aidera alors que s’il dispose de compétences en processus de groupe (Les stades de développement des équipes, structure et régulation ou gestion des frontières, etc.).
– Le coaching de dirigeants ou au « niveau de la structure » Ce niveau de coaching nécessite des compétences en développement organisationnel, de diagnostic de structure et d’organisation et des méthodes d’intervention spécifiques.

Le Coaching Professionnel en entreprise, intervient principalement sur les registres de l’organisationnel, du professionnel et du managérial. Lorsque le coach intervenant en entreprise possède une connaissance trop imparfaite ou insuffisante du monde des entreprises, il peut avoir tendance à orienter sa pratique du coaching vers un processus et un contenu trop tournés vers la sphère privée,… C’est ainsi qu’est né le « Coaching de Vie » qui s’intéresse au domaine de la vie privée.

Ce sont essentiellement sur les typologies 1 & 2 que se constitue le spectre du Coaching de vie et que se pose clairement la limite avec la thérapie. En effet le coaché y travaille sur sa sphère personnelle. Il y exprime ce qu’il vit, ses ressentis, ses croyances, la façon dont il fonctionne.

Alors les professionnels du Coaching, ayant investi le domaine de la vie privée, ont tenté d’expliquer en quoi le Coaching diffère de la Psychothérapie…

Differences entre therapie et coaching de vie

Les méthodes et les outils (PNL, Ennéagramme, Systémique, Analyse Transactionnelle notamment  utilisés par les professionnels des « thérapies brèves » et du « coaching de vie » sont proches, voire parfois similaires. Malgré tout, la plupart des professionnels du Coaching considèrent que :

Le Coaching de vie se situe en amont de la psychothérapie. Il suffit de se sentir bloqué ou insatisfait par une situation de la vie (seul, au travail, en couple, en famille, en société…). Ceci répond à la croyance largement répandue que la thérapie est pour les gens qui vont mal, mais signifie plutôt selon nous que le Coaching est une thérapie réservée aux « bien-portants ».

La Thérapie s’intéresse au « Pourquoi ? » alors que le Coaching de vie est le domaine du « Comment », faisant de la thérapie une démarche orientée « passé », alors que le Coaching de vie est orienté « Futur ». Force est de constater qu’un problème concret affectant le présent et le futur, tel que l’impossibilité de trouver un emploi satisfaisant, de déménager à distance de son cadre habituel est bien souvent le symptôme révélateur d’une problématique plus profonde et complexe, l’effet d’une cause à rechercher dans le passé de la personne.

En réalité, il serait sans doute beaucoup plus clair, d’établir que les spécificités du « Life Coaching » sont les suivantes :

  • Le Coaching de vie se limite en réalité à l’apport d’un point de vue extérieur neutre et créatif. Dès qu’il y a un réel « blocage », on entre dans le champ de la psychothérapie.
  • Centré sur le moment présent et laissant de côté le « pourquoi », le « Life Coaching » écarte le passé.
  • Le « coach de vie » propose une intervention ultra-ciblée. On ne parle que de ce qui est dans l’objectif
  • Le «coaching de vie» est avant tout centrée sur l’action et les résultats mesurables
  • Un contrat est systématiquement établi, pour préciser l’objectif à atteindre et la durée du Coaching
  • Les «coachs de vie» travaillent sur un temps très court (généralement 5-7 séances), même en égard aux thérapies « brèves ». Dans certains cas, une seule séance peut suffire.
  • Le « life coach » ne travaille qu’avec le conscient de la personne
  • La posture de coach de vie est celle d’un pair (il toujours « associé »). Ce n‘est que rarement le cas d’un thérapeute (qui agit plus souvent en « dissocié »)
  • Un Coaching de vie ne concernera jamais une personne très névrosée et encore moins un psychotique.
  • Le Coaching de vie est un processus qui suit une logique systématique et itérative, la thérapie est une approche beaucoup plus systémique et adaptative dans laquelle il n’y a pas, à proprement parler de « plan d’action » net et délimité.

Une autre spécificité du Coaching de vie est qu’il s’agit d’un engagement des deux parties à atteindre un objectif. Cette assurance d’atteinte d’objectif fait l’objet d’un contrat qui s’établit lors de la première séance de coaching.

Lors des séances suivantes, le coach et le client cernent les obstacles et les moyens pour les surmonter. Le coach détermine une stratégie, qu’il fait évoluer si nécessaire en intelligence de situation et en interaction avec son client. Le client suit le processus déterminé étape par étape, jusqu’à la dernière séance durant laquelle est effectué un bilan critique sur les résultats obtenus.

Psychotherapie et coaching de vie se complètent

Dans la vision de l’Approche PEARL, ce qui fait la réelle efficacité du Coaching, c’est la notion de « processus » qu’il propose. On trouve d’ailleurs de plus en plus de professionnels du métier qui confirme que le coaching est un processus plus qu’il n’est une profession. Cette approche a pour intérêt de garantir qu’on reste bien « centré » sur l’objectif défini avec la personne.

Plutôt que d’opposer ou de séparer les deux pratiques, nous avons souhaité les mettre en synergie dans une logique cohérente et progressive. En effet, il nous semble qu’au delà de l’exercice d’un métier, il s’agit avant tout de développer une posture, d’acquérir des outils et une pratique visant à accueillir, à prendre en compte la personne dans sa globalité (son histoire, sa personnalité, son contexte et ses envies) pour l’accompagner vers son épanouissement.

Il est communément admis que le champ de la thérapie s’applique plutôt au domaine du « Pourquoi ? », de la raison, de l’origine, en somme, de la recherche de causes.

Le Coaching se focalise quant à lui sur le « Pour-Quoi ? », sur les envies, les objectifs, les buts.

L’approche PEARL® a été fondée à la fois par un Coach et par une Psychopraticienne, qui ont mit en commun leurs savoirs, leurs savoir-faire, et leur savoir-être, et qui souhaitent transmettre au futur accompagnant

  • les nombreux outils orientés « futur » de l’un,

  • et les connaissances et grilles de lecture des fondements de la psyché de l’autre.

En conséquence, les certifications de Life-Coach PEARL® et de Psychopraticien PEARL® ne sont pas dissociées, mais intégrées l’une dans l’autre, le coaching étant considéré comme le premier palier de l’édifice « Relation d’aide ».

Les commentaires sont fermés.