Psychothérapie Intégrative Approche PEARL 2017-11-17T14:50:50+00:00

Formation en psychothérapie humaniste, existentielle, intégrative

Ne pas rejeter ce qui est, mais l’intégrer : faire de sa blessure une Perle, probablement un des plus beaux exemples naturels de sublimation.

Il est commun de penser que quand une personne va mal, c’est « à cause » de quelque chose. En conséquence, la réaction naturelle consiste à tenter d’identifier la cause pour la supprimer. Selon nous, trop d’approches comportementalistes fonctionnent ainsi en se concentrant sur une reprogrammation cognitive du sujet, sans lui permettre d’évoluer en profondeur.

En effet, en matière de psychologie et de psychothérapie, il nous semble important de préciser que si quelque chose cause un symptôme, ou cause un problème, c’est sans doute pour une raison. Nous sommes persuadés qu’une thérapie qui serait focalisée sur l’éradication des causes sans tenir compte de leur raison d’être (un appel à la manifestation de la liberté existentielle du sujet) équivaudrait à tenter de soigner une fracture en procédant à une amputation.

Symptôme

Cause

Formation Psychothérapie Intégartive causes

Raison

Le symptôme est un problème, un comportement, un affect, une maladie, un schéma… c’est que le patient relate ou exhibe en séance et dans sa vie.

Une cause est ce qui produit, provoque un effet, ce par quoi quelque chose arrive. La notion de « cause » est un état de chose qui, en évoluant, amène (ou plus exactement « aboutit à ») quelque chose d’autre. Ex : à force de boire, je deviens addict à l’alcool.

Une raison est ce qui justifie un fait, ce qui permet de reconnaître un fait comme légitime, ce qui lui donne du sens. Ex : une perte du sentiment de valeur de l’existence peut être une raison d’essayer de compenser en buvant de l’alcool.

Notre approche de la formation en psychothérapie intégrative suppose que c’est le « désir d’être » de la personne qui s’est trouvé lésé au cours de son existence et qui se manifeste au travers de ses symptômes et de son mal-être.

Selon nous, toute personne a un besoin de s’affirmer en tant qu’individu singulier tout en souhaitant contribuer à « plus grand qu’elle » (auto-transcendance). Simplement, au cours de leur vie, certaines personnes ont dû s’adapter, faire des compromis conscients ou inconscients, se diminuer, pour tenter d’être acceptées, ou simplement pour survivre. Et les dimensions reniées de leur existence manifestent leur désir de faire leur retour par l’intermédiaire des symptômes (anxiété, dépression, addictions, troubles de la personnalité…).

La formation en psychothérapie intégrative de l’Approche Pearl repose sur le principe simple de l’existence, derrière chaque difficulté, chaque limite, d’une opportunité de se re-connecter à plus d’authenticité, de vérité.

Le psychopraticien n’est pas un guérisseur dont la tâche consiste à éliminer le symptôme ni même la cause des symptômes, c’est un serviteur de l’âme lésée. C’est celui qui, par son humilité et sa sagesse, invite la personne à contacter sa sensibilité, c’est à dire à s’ouvrir au chemin de retour à elle-même que lui montre son symptôme.

En psychothérapie intégrative, on considère que la raison du problème est toujours un besoin de reconnexion avec une partie de soi, avec quelque chose qui a de la valeur à nos yeux. Une psychothérapie intégrative est une invitation à recontacter cette partie de moi qui souhaite que je la rejoigne pour que mon existence, ou ma complétude, soit plus « parfaite ».

La Psychothérapie dans l’Approche PEARL est un processus de changement de vie

La psychothérapie a pour vocation de permettre à une personne de choisir, en conscience, comment vivre chaque instant « dans le bon sens », indépendamment de son histoire de vie.

La formation en psychothérapie intégrative que nous proposons vise l’accompagnement d’une personne en souffrance ou d’une personne en quête d’une vie plus en accord avec ses besoins, ses désirs et ses aspirations profondes.

Pour nous, la psychothérapie n’est pas un processus de guérison d’une maladie. C’est un processus au cours duquel une personne se « cherche » en se « disant » à une autre personne. Ce n’est donc pas non plus un espace où l’on viendrait recevoir les conseils d’un expert. La psychothérapie est une expérience de vie qui permet à une personne de faire une rencontre authentique avec elle-même et avec les autres, d’intégrer dans un tout cohérent les divers aspects de son existence.

Ainsi, le psychopraticien questionne son interlocuteur, non pas seulement dans le but de comprendre celui-ci, mais aussi et surtout dans le but de lui permettre de « se comprendre », c’est à dire de percevoir ses processus de pensée.

La psychothérapie n’est donc pas non plus un espace où l’on viendrait recevoir les conseils d’un expert. Elle ne consiste pas à montrer au patient les erreurs qu’il commet. La psychothérapie n’est pas une discussion entre copains. Elle ne consiste pas non plus en telle ou telle guidance ésotérique, car ce n’est certainement pas une nouvelle religion !

Cela surprend beaucoup de gens, mais la psychothérapie n’est pas avant tout à propos de l’enfance… Elle ne cible pas particulièrement ce qui a blessé ou traumatisé une personne… ou les symptômes qui se développent dans son corps… ou les habitudes destructrices qu’elle a acquises… ou les attitudes négatives qu’elle a adopté…. Bien entendu, au cours du travail, peuvent surgir ou resurgir des histoires familiales ou des expériences personnelles désagréables. Le travail pour le patient consiste à les accueillir progressivement et à les mettre en sens en leur donnant une juste place, comme faisant partie d’un tout cohérent et constituant son unicité.

La psychothérapie s’intéresse en fait beaucoup moins aux pensées qu’à la façon de penser. Elle attire l’attention sur les représentations et croyances inconscientes qui orientent la façon de penser du sujet. Elle fait une distinction entre ce que pense une personne et la manière dont elle crée cette pensée. La thérapie telle que nous la concevons passe par la confrontation de la conscience de nos blessures et angoisses passées et présentes, pour mesurer qu’aujourd’hui, si nous n’avons pas été responsables des blessures infligées, nous sommes responsables de ce que nous en faisons et pouvons être auteurs et créateurs d’un nouveau chemin de vie avec toute la conscience de nos limitations actuelles (parfois aussi liées aux conséquences de notre passé) et donner un sens à une nouvelle existence.

En synthèse donc, tout travail de développement personnel ou d’accompagnement thérapeutique a pour objet :

  • d’une part la Connaissance de Soi : qui consiste à comprendre son « histoire intérieure », c’est à dire la mise en conscience d’éléments restés jusque là inconscients (empreintes de l’éducation et des expériences marquantes de la vie, habitudes comportementales et émotionnelles…) ;
  • d’autre part le Travail sur Soi : qui consiste à se réapproprier notre liberté fondamentale : celle de fixer le Sens (la direction ET la signification) que nous souhaitons donner à notre existence. Le choix de porter un regard nouveau sur notre vie dans l’ici et le maintenant (contrôle intérieur par la distanciation), et la capacité de s’auto-actualiser à chaque instant (croissance intérieure par la transcendance/résilience).

Soucieux d’appliquer ce que nous transmettons, nous offrons un suivi pour chacun : tout stagiaire sera accompagné par un formateur de façon individuelle dans son processus d’intégration des outils enseignés, et dans la mise en pratique de ceux-ci en dehors des stages de formation.